3 Avr 2013

Publié par | 11 commentaires

Les voisins savent des choses que l’agent immobilier ne sait pas

 

Un jour, j’ai visité un studio avec un agent immobilier. L’annonce semblait plutôt intéressante :

Il s’agissait d’un studio de 21 m en rez de chaussée, qui coûtait 102 000 euros situé à 5 minutes à pied du RER, proches des commerces, cinéma, et dans un secteur que je recherchais. Le bâtiment possédait un digicode, un interphone et il y avait la possibilité de louer un parking si besoin (mais cela ne m’intéressait pas car il y avait de nombreuses places de stationnement à proximité du bâtiment).

1ère impressions :

–          Le bâtiment est sécurisé grâce au digicode

–          Les parties communes sont propres  (carrelage au sol, peinture nickel aux murs)

–          Le bien est bien situé et il est en bon état

 

J’ai voulu en savoir plus en interrogeant les voisins en leurs posant quelques questions sur leur cadre de vie, l’entente entre voisins, les points positifs et négatifs de la copropriété… et j’ai bien fait !

Les voisins ont pu me donner des indications que l’agent immobilier ne connaissait pas :

–          Le digicode/interphone  qui pour moi était un élément positif, était souvent défectueux

–          Le soir, des jeunes de quartiers voisins venaient squatter les halls

–          Les boites aux lettres étaient souvent dégradées

 

Par curiosité (oui je suis curieuse parfois ) je suis allée voir l’état des parties communes des  autres étages .  C’était nettement moins bien entretenu qu’au rez de chaussée : sur le sol il y avait de la moquette, avec de grosses taches (mais quand  je dis grosses c’est vraiment « énormes ») et les murs étaient sales. (Frais supplémentaires si la copropriété décidait de rénover les parties communes)

 

Tout cela engendrait des frais supplémentaires pour les propriétaires (et donc baisserait la rentabilité pour l’investisseur). Et ça, l’agent immobilier ne pouvait pas le deviner.

 

Et vous ? Demandez-vous l’avis des voisins avant d’acheter ? Avez-vous trouvé d’autres « informateurs » ? (concierge par ex)

Rendez-vous sur Hellocoton !
  1. Bonjour Cynthia,

    Je note tes bonnes idées pour le jour où j’achèterai.

    Pour toutes mes locations, j’ai posé des questions aux voisins. Pour être certaine que le niveau sonore était acceptable et en effet, super d’accord sur la propreté des parties communes.
    Il faut sortir des sentiers battus, aller voir par soi un peu plus loin que ce que l’on nous montre.
    En tout cas, tu peux être sûre que je ne manquerai pas de te demander conseil quand je passerai enfin à l’étape achat d’un bien:-)

    Bonne journée !

    • Cynthia dit :

      merci Angélique pour ton commentaire.
      ça me touche.
      je devoilerai bientot,d’autres astuces pour obtenir des infos qu’on ne voit pas au premier coup d’oeuil .

      bonne journée.

  2. Bonjour,
    merci pour le tuyaux. Mais je me disais quand même qu’il valait mieux multiplier les avis : imaginons que le voisin sur qui on tombe soit malveillant ou malhonnête, ou tout simplement en froid avec le vendeur.. Son opinion ne sera pas très objective, ni très honnête. Personnellement, je ne suis pas certain d’avoir envie que de futurs acheteurs questionnent mon voisin 😉
    gilles Articles récents…L’infiltrométrie est une technique indispensable au diagnostic environnementalMy Profile

    • Certes Gilles il y a une probabilité de tomber sur quelqu’un de malveillant mais aussi d’une autre personne bienveillante. D’où l’intérêt d’en questionner plusieurs pour se faire un avis. Le(a) gardien(ne) s’il y en a un(e)est souvent prompt(e) à répondre aux questions.
      Si par ailleurs, le produit nécessite des travaux ou que vous en envisagez, plutôt que d’en faire part à l’agent immo, consultez un spécialiste du bâtiment pour une estimation. D’expérience, les agents tendent à sous-estimer le coût pour ne pas vous décourager d’investir et surtout que vous soyez tenté de négocier au plus bas le produit. Le coût des travaux est donc à prendre en compte en amont de l’acquisition même s’il est déductible des revenus fonciers.
      Deux solutions s’offrent à vous pour avoir cet estimatif, adressez-vous soit :
      1)à une entreprise du bâtiment. Inconvénient : comme vous êtes au stade estimatif avant acquisition, les entrepreneurs trainent pour venir en rdv et établir un devis estimatif.
      2)à un courtier en travaux qui intervient très rapidement et vous donnera cet estimatif qui déterminera votre go/no go pour le produit. Une fois la promesse signée il pourra assurer de nouvelles visites mais cette fois avec une ou plusieurs de ses entreprises partenaires afin d’affiner et dresser un cahier des charges précis donnant lieu à un(des) devis encore plus précis… L’un des principaux avantages du courtier est qu’il a la faculté de mobiliser les entreprises très facilement et rapidement. Idem pour l’obtention et la négo du(des) devis. En plus de cela, il vous prodiguera de nombreux conseils très utiles.

  3. Cynthia dit :

    Bonjour Gilles,
    bienvenue sur femme indépendante!

    oui plus tu as d’avis mieux c’est.
    Généralement les gens répondent réellement aux questions. Il se peut que tu puisses tomber sur des gens malhonnêtes ou malveillants, mais je ne vois pas leur intérêt de te mentir… 🙂

    après quand je dis “interroger les voisins” ça veut pas forcément dire le voisin de palier. Je parle des voisins en général, ceux qui vivent dans l’immeuble. Donc il se peut que ces personnes ne soient pas en froid avec le vendeur, voir qu’ils ne le connaissent que de vu…

  4. Bonjour Cynthia
    C’est très astucieux ton idée. En passant, il ne faut pas oublier de vérifier l’attestation d’un diagnostic immobilier Angélique. L’absence de ceci est un grand point pour l’acheteur.

  5. Olivier dit :

    Interroger les voisins ainsi que le gardien s’il y en a un est une bonne idée. Demander au passage si d’autres biens sont en vente dans l’immeuble peut être également très intéressant.

    • Cynthia dit :

      Bonjour Olivier,
      Merci pour ton commentaire. Effectivement on peut également demander au gardien s’il y a d’autres biens en vente dans l’immeuble. Généralement les gardiens sont de bonnes sources d’information.

  6. Salut Cynthia,

    Très bon conseil que tu donnes là ! C’est tellement évident et pleins de bon sens.
    Je fais systématiquement une “étude” du voisinage et de l’environnement des immeubles que je visite. Je pose toujours pleins de questions aux locataires en place, s’ils se sentent bien dans l’immeuble, si ce n’est pas trop bruyant…
    C’est incroyables les choses que l’on apprend..
    Ne négligez surtout pas la petite mamie du Rdc, en général elle est au courant de toute la vie de l’immeuble 🙂

    Guillaume, http://www.immeuble-de-rapport.fr

    • Cynthia dit :

      Bonjour Guillaume,
      Effectivement interroger les locataires en place permet également de récolter beaucoup d’informations.
      Je me souviens avoir interrogé une locataire qui me disait qu’elle se sentait bien dans son logement car il était placé à côté des commodités, mais que le seul point négatif c’etait qu’elle s’était faite cambrioler ( le bien était situé à la limite d’un quartier “chaud” de la ville, et malgré tous les avantages donnés par l’agent immobilier, c’était le point qui me faisait douter). Du coup ses dires ont confimé mes doutes .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.